Découvrez la Friendly island

Sint Maarten - Saint Martin

St. Maarten est la plus petite île du monde partagée entre deux nations, les Pays-Bas et la France.

Le côté néerlandais, dont la capitale est Philipsburg (ainsi nommée d'après le nom du premier gouverneur du néerlandais St. Maarten, John Philips), occupe environ 41km² au sud de l'île, dontla superficie totale est d'environ 95km² ; Saint-Martin, une dépendance française, occupe quant à elle la moitié nord. La double nationalité ajoute de la variété aux gemmes de l'île en faisant la plus originale de la mer des Caraïbes. Les deux parties de coexistent pacifiquement depuis plus de 350 ans, soit la période de paix la plus longue entre deux pays limitrophes. Les deux territoires ont connu des relations harmonieuses à travers leur histoire et ont partagé la prospérité de nombreuses années sans contestation. Le traité de Concordia,  signé le 23 mars 1648 a établi cette coexistence et a la particularité d'être le plus ancien traité à toujours être en vigueur de nos jours.

En tant que partie du Royaume des Pays-Bas, Sint Maarten, est politiquement et économiquement stable. Le territoire n'est pas seulement un endroit sûr et agréable pour faire des affaires, mais aussi pour s'y installer et y élever une famille. La population totale est passée de 13 156 en 1980 à près de 39 000 en 2000. On estime que la population de Sint Maarten compte 77 nationalités différentes. Les langues maternelles sont l'anglais et le néerlandais.

Où se trouve Sint Maarten

Sint Maarten - Saint Martin se situe à 18.02 de latitude et 63.07 de longitude, entre la mer des Caraïbes à l'ouest et l'océan Atlantique à l'est.

Histoire

L'histoire des Caraïbes est remplie d'histoires d'impérialisme colonial où les îles ont changé de main d'un pays à l'autre. Saint Maarten n'avait pas d'atouts dans les holdings impériaux, mais a vecu sa part d'escarmouches et de batailles enflammées, ce qui a amené l'île à être entre les mains des pouvoirs espagnol, néerlandais et français. Les anciens forts de pierre qui gardent beaucoup d'îlots sont la preuve du passé turbulent des îles.

La vraie histoire de l'île a commencé paisiblement - des traces de personnes durant l'âge de pierre ont été retrouvées sur l'île, datant de 4 000 avant JC. Vers 800 après J.-C., l'île, come nombre des îles vovisines a vue l'installation des Indiens Arawak, arrivés d'Amérique du Sud pour y établir une vie de pêche, de chasse et d'agriculture.

Les Arawaks n'étaient pas seuls, cependant. Ils ont été suivis au 14ème siècle par une tribu beaucoup plus guerrière - les Indiens caribous qui étaient cannibales. Ces nouveaux arrivants sont ceux qui ont donné à la région son nom, et connaissaient St. Maarten comme Soualiga, ou "l'île au sel" du fait de son principal gisement minéral. Les restes du Great Salt Pond sont encore visibles à Philipsburg.

Selon la légende, Christophe Colomb a aperçu Soualiga le 11 novembre de l'an 1493, le jour de la Saint Martin de Tours, d'où le nom de Sint Maarten. Le 11 novembre est donc célébré, étant la Saint Martin / Sint Maarten.

Bien que Christophe Colomb ait aperçu et nommé l'île, les Espagnols n'ont pas tenté de s'installer ici. Vers l'an 1630, les Hollandais et les Français ont établi de petits établissements sur l'île. Les Espagnols n'ont pas bien compris la situation et ont perçu cela comme une menace pour leur influence dans la région et ont attaqué l'île, et ont chassé les colonies néerlandaises et françaises.

Les Hollandais et les Français ont uni leurs forces pour repousser les Espagnols, et ont finalement atteint ce but vers 1644 lorsque les Espagnols ont finalement abandonné leurs revendications sur les Caraïbes orientales. Après avoir chassé les Espagnols, les Hollandais et les Français ont signé un accord (en 1648) et ont accepté de diviser l'île. Au cours des prochaines suivantes, la frontière a fait l'objet de nombreux différends, qui n'ont été réglés qu'en 1817. Pendant cette période, l'île a changé de mains entre les deux puissances 16 fois.


Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site. En savoir plus